Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Sanaa Hamri, une référence Tangéroise à Hollywood

Sanaa Hamri, une référence Tangéroise à Hollywood

Sanaa Hamri est née à Tanger en 1975, fille du peintre Mohammed Hamri et d’une réalisatrice marocaine naturalisée américaine. Elle quitte le Maroc a 17 ans pour New York où elle a fait du théâtre au Sarah Lawrence College. Elle a d’abord commencé avec le métier d’actrice pour se tourner en 2000 vers la réalisation de vidéos musicales et devient très proche du monde de la musique. Elle a collaboré avec plusieurs personnalités comme Jay-Z, Mariah Carey et Nicki Minaj ; elle réalise également des longs métrages et travaille aussi à la télévision. Cette Tangéroise d’un peu moins de quarante ans, est  aujourd’hui un nom, une référence incontournable dans la nouvelle hiérarchie du cinéma et de la télévision américaine.

Son parcours Hollywoodien ?

C’est une fille de la Kasbah de Tanger, un haut lieu de culture marocaine. En 1992, Sanaa Hamri décide de voler de ses propres ailes. Elle quitte le Maroc pour poursuivre des études de cours dramatiques au prestigieux “Sarah Lawrence College” de New York. Depuis cette date, elle n’a jamais oublié son pays. Même si elle est installée à Los Angeles depuis des années, elle ne s’est jamais détachée des traditions marocaines. “Se faire une place sur la scène artistique américaine n’est pas facile» dit-elle. Son rêve depuis toujours était de faire du cinéma et c’est ainsi qu’elle a réalisé son premier long métrage “Something New” et d’autres, notamment “Just Wright” produit en 2010, dont le rôle principal est interprété par Queen Latifah. Elle a aussi réalisé plusieurs épisodes de la série Desperate Housewives, Grey’s anatomy et Men in Trees. Lorsqu’elle se tourne vers le monde de la musique, elle a commencé par réaliser le documentaire sur l’un des concerts de Mariah Carey, The adventure of Mimi et un autre sur un spectacle de Prince, The art of Musicology. Elle a tenté d’élargir un champ de travail et de tester ses capacités à mettre en scène des genres aussi différents les uns que les autres.

Des nominations ?

Sanaa Hamri a été nominée en 2007 pour le titre de la réalisation exceptionnelle dans un long métrage, téléfilm, comédie ou drame au Image Awards avec le film “Something New”, en 2011 pour le titre de meilleur réalisateur avec le film “Just Wright” au Black Reel Awards et en 2017 pour le titre de la réalisation exceptionnelle des séries dramatiques avec la réalisation de l’épisode de la série Empire : A Furnace for Your Foe au Black Reel Awards.

Des projets marocains ?

Pour Sanaa, il est même question d’un retour au Maroc pour réaliser un film marocain qu’elle prépare avec Leila Lalami, l’autre écrivaine marocaine installée aux Etats-Unis. Il s’agit d’un film tiré de son roman «Espoirs et autres poursuites dangereuses». Un projet qu’elle conçoit comme l’une des dernières prouesses avant de revenir au Maroc et de retrouver sa ville natale.

février 11, 2019 / par / dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Magazine
Categories
Recent Posts
Recent Comments
Twitter
Tag Cloud

Suivez Tanger Pocket sur Facebook

Un p'tit Like s'vous plait


This will close in 6 seconds

Traduction