Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/tangerpo/public_html/wp-content/plugins/redux-framework/redux-core/inc/classes/class-redux-output.php on line 390

Resto du mois

Macondo: Un air de Dolce Vita à la Kasbah

Situé sur la petite ruelle de la porte du musée de la Kasbah de Tanger, ce restaurant nous transporte en Italie. Dans un cadre convivial, sublimé par une vue panoramique sur la Méditerranée, Macondo est une nouvelle destination gustative.

De l’Italie à la Kasbah

Après l’expérience d’une maison d’hôtes à Fès, Maria Teresa, la propriétaire du restaurant et son jeune associé Reda, ont décidé de concevoir un lieu chaleureux, où Maria ferait découvrir les recettes de son village natal Lago Di Como en Italie. Macondo, est un village fictif d’un célèbre roman espagnol “Cent ans de solitude. Une inspiration pour le nom, qui reflète le concept du restaurant et de sa gastronomie. Un lieu fraîchement aménagé dans une ancienne maison répartie en plusieurs pièces et décorée de manière éclectique. Simplicité et élégance, murs blancs et carreaux de ciment sur les tables et le sol, le tout imaginé et fabriqué par Reda.

Menu du jour au jour

Le restaurant Macondo propose des plats cuisinés au jour le jour en fonction du marché. Des spécialités italiennes que la propriétaire prépare méticuleusement avec les produits frais locaux et quelques ingrédients importés, dont seuls les italiens ont le secret. Un long voyage gustatif sur les rives du Lac de Côme, nous emmenant du caprese et sa mozzarella fraîche aux raviolis 4 fromages ou la lasagne bolognaise, conclue en apothéose par un véritable Tiramisu. Une cuisine fine et maîtrisée par le doigté de Maria Teresa. Le restaurant propose également des plats méditerranéens, mariant poissons et légumes. Un régal qui se partage entre amis ou en famille, dans une atmosphère calme mis en exergue par la vue à 360° sur le doux vacillement des vagues méditerranéennes.  

Lors de votre prochaine visite du musée de la Kasbah (fermé le mardi mais gratuit le vendredi) ne manquez pas de prendre place à l’une des tables du restaurant pour changer vos habitudes.

mars 11, 2019 / par / dans
Murmure, une table familiale

Convivial et cosy, Le Murmure est un restaurant qui sort des stéréotypes de la gastronomie conventionnelle. Il nous dévoile une cuisine à base de produits frais, exécutée à partir de recettes finement élaborées, le tout dans un décor à la fois authentique et surprenant.

Comme chez soi

Après une première expérience réussie avec Ch’hiwat Darna, une pâtisserie, connue pour sa qualité, Mohammed et Najoua, les propriétaires du restaurant Le Murmure, ont su relever un nouveau défi. Gardant la même idée d’une cuisine simple et généreuse, comme à la maison, ils ont ouvert cet endroit également simple et chaleureux. La décoration est une source d’inspiration pour les passionnées du DIY. Principalement réalisée à partir de bois et de carreaux de ciment, le décor met en avant l’idée de recyclage. Imaginé et fabriqué par Najoua, elle a mis la main à la pâte pour un résultat débordant d’originalité. Un lieu que vous pouvez découvrir à l’heure du déjeuner ou du dîner, en famille, entre amis ou même, tout simplement, seul.

Du nouveau chaque jour

Les plats servis sont à l’image des propriétaires : généreux, authentiques et faits maison ! Bien que oscillant principalement entre la cuisine marocaine et méditerranéenne, le chef propose du nouveau quotidiennement avec son Menu du Jour. Également grand expert de la cuisine espagnole, il vous fera fondre avec sa délicieuse tempura de crevettes et ses délicieuses recettes de paella, proposées en trois version : à l’encre de seiche, aux fruits de mer ou mixte. Si le local a déjà tout pour se différencier, c’est le choix des ingrédients et l’attention aux petits détails qui font toute la différence.

A la carte

Si le menu du jour ne comble pas vos attentes, vous vous résignerez facilement à choisir l’un des plats proposés à la carte. Une petite sélection de plusieurs assiettes aux influences diverses, toutes sublimées avec finesse par le doigté du chef. Des salades au snacking chic en passant par les tajines ou le couscous et les desserts… Il y a de quoi se régaler quelles que soient les idées qui attisent votre appétit.

Soirée à thème

Le restaurant Murmure propose aussi des soirées à thème, avec un hommage à la culture marocaine les dimanches soirs, où vous savourerez des plats locaux sur les rythmes d’une animation orchestrée par des artistes, eux aussi, locaux. Chaque mois, une nouvelle soirée sera proposée avec des thèmes qui variront au fil des saisons. En en février, ne manquez pas la Saint Valentin.

février 11, 2019 / par / dans
Lorizon

littéralement sur la Méditerranée, c’est l’un des lieux les plus exceptionnels du Maroc, du fait de son architecture sur pilotis, donnant l’impression de voguer vers l’horizon. Comme l’eau, Lorizon domine la terre, la mer et le ciel et nous offre un panorama époustouflant, d’où son nom unique, l’o, partout tout autour, de l’o et rien que l’o.

L’emplacement et Concept

Frères et associés, les créateurs de ce projet ont déjà une large connaissance du secteur,  et de sa clientèle. C’était l’occasion pour eux d’investir ce lieu hors norme, et de lui offrir le concept de restauration méditerranéenne qui lui était dû. Offrir ce que la mer a de meilleur à une clientèle familiale, souhaitant partager un bon repas (sans alcool) tout en étant confortablement installé dans un cadre sans pareil. La longue passerelle en bois nous fait embarquer à bord de ce restaurant aux allures de paillote haïtienne, tel un équipage de marins montant à bord d’un navire. La grande salle scindée en différents espaces et bordée de quelques terrasses, offre une atmosphère calme sublimée par la vue à 360°. Et lorsque la cheminée s’illumine, elle vient réchauffer les esprits et apporte plus de convivialité à tous les repas.

A la Carte

Le chef a puisé son inspiration au travers d’une large carte gastronomique, essentiellement basée sur la fraîcheur des produits de la mer, qu’ils soient crustacés et coquillages ou poissons et légumes, déclinés en entrées, sous la forme de cocktails, salades ou soupes et veloutés pour se mettre en appétit. Côté plats, si le critère de sélection des gourmets locaux se résume souvent à la friture de poissons, qu’ils soient sans crainte, ils ne seront pas déçus, avec la version mixte ou royale. Ceci sans compter sur la paëlla ou le délicieux Saint-Pierre, soigneusement dressés pour que votre regard exergue votre appétit. Le tout se concluant en légèreté avec la mousse au chocolat ou le tiramisu maison. Pour plaire et se complaire à toutes les demandes, les prix du menu restent accessibles et varient en fonction des mets choisis.

Marché de poisson

Le restaurant déballe à la vue des clients un large étal de poissons et crustacés avec son concept marché de poisson, que chacun est libre de choisir et d’en sélectionner la préparation : grillé, à la plancha, frit, en croûte de sel, aromatisé aux herbes ou bien au feu de bois… Il n’y a que l’embarras du choix pour répondre à toutes vos gourmandises gastronomiques.

janvier 11, 2019 / par / dans
La Table du Marché

Après un an, à saliver à la simple idée de voir la Table du Marché s’installer à Tanja Marina Bay, les portes se sont enfin ouvertes. Que ce soit à Saint Tropez ou à Marrakech, et dorénavant Tanger, lorsque l’on entend son nom, c’est synonyme de grande restauration.

Lové entre deux eaux

Que vous entrepreniez d’y aller à pieds pour profiter de la nouvelle balade qu’offre la marina, ou bien en voiture, jusqu’au parking situé en dessous, le restaurant bénéficie indéniablement de l’un des plus beaux spots de la ville. Le calme bercement des voiliers et yachts d’un côté, face au déferlement des vagues sur la baie, et cette immense salle de restaurant, entièrement vitrée et parée de rideaux feutrés laissant transparaître le flux incessant des passants. Sous le feu des projecteurs, au cœur de l’ambiance musicale live ou dans un coin plus romantique aux lumières tamisées, ce n’est pas l’espace qui manque. Le mobilier nous plonge dans un décor ultra tendance, dévoilant d’immenses sofas d’un bleu profond en plus de chaises et tables aux courbes épurées. Matières et teintes s’harmonisent au gré des couleurs changeantes du soleil couchant.

À La Table

Connaisseurs et habitués de cette chaîne de restaurants gastronomiques reconnaissent la carte et ses nombreux plats signatures, relevés pas quelques suggestions du jour, proposées par un chef de rang bien intentionné.

Les entrées et leurs nominations simples nous invitent à un voyage des saveurs, à travers les océans avec la fraîcheur du saumon fumé maison ou du tartare de thon, aux pâturages d’Italie évoqués par les copeaux de parmesan de la Bresaola et du Carpaccio, ou encore de la mozzarella du millefeuille de tomate. La carte des mises bouches se conclut avec un foie gras, également maison, dont les gourmets raffolent.

Pour une assiette copieuse et consistante, rien ne vaudra un bon risotto à la truffe ou des pâtes aux fruits de mer et tomates confites.

En plats principaux, vous ne trouverez que des signatures. Des recettes mûrement peaufinées par le chef avant qu’il ne décide de les appliquer dans l’ensemble des restaurants. Les poissons se trouvent servis en filet, en cassolettes, ou en pavé, cuits dans l’instant, dans le four Josper, à mi chemin du barbecue. Il en est de même pour la majorité des viandes, qu’il s’agisse d’un carré d’agneau ou d’une côte de boeuf de 700 grammes, tout y passe. Même la langouste n’y échappe pas, et finit magnifiquement dressée sur un lit de spaghettis à la bisque de homard. En plus de cela, quelques viandes et volailles demandent une attention particulière, à l’image du poulet laqué ou de l’épaule d’agneau au four, qui aura nécessité de longues heures de cuisson.

Parmi ce qu’il nous fait plaisir de retrouver, et qui sont sans nul doute l’une des clés du succès de La Table du Marché, c’est son choix de garnitures, qui vient parfaire les délicieux plats qui nous sont servis : Purée de pomme de terre au wasabi, gratin dauphinois, riz basmati, légumes croquants ou frites croustillantes… C’est presque, pour ainsi dire, la cerise sur le gâteau, mis à part la longue carte de desserts, tous faits maison, au même titre que le bon pain dont il ne faudra pas trop abuser si vous comptez finir par une touche sucrée.

septembre 12, 2018 / par / dans
Dar Tanjia

Depuis un an, à Branes II, en face de Attijariwafa Bank, Dar Tanjia et que tous les amateurs de la gastronomie marocaine devraient connaître. Fondé par Mustafa Ali, chanteur célèbre au Maroc, connu des tangérois pour avoir longtemps chanté au sein du restaurant Al Mawal, ce marrakchi a débarqué à Tanger avec l’ambition de partager tous les délices de sa ville natale.

Une halte gourmande prisée d’une clientèle familiale.

La Tanjia est un plat traditionnel ancestral venant de Marrakech. Une recette d’homme, qui partant le matin à la chasse ou au travail, laissait sa jarre et un morceau de viande au boucher du quartier, lui confiant ainsi la préparation de ce plat, destiné à cuire des heures durant, dans les cendres chaudes du hammam beldi. De ce fait, notre homme trouvait sa gamelle chaude le soir en rentrant.

Un cadre authentique

Bien qu’il ne soit pas situé en plein centre historique de la médina, ce petit restaurant dégage cependant une atmosphère purement marocaine, grâce à une décoration soigneusement réfléchie. Dès l’entrée, vous serez surpris de retrouver une calèche à jus d’orange, comme celles de Jemaa El Fna, ou bien encore deux jarres à tanjia, à taille humaine. Bordées de palmiers, la terrasse et la salle peuvent facilement accueillir une cinquantaine de personnes dans un cadre chaleureux, bien installées autour de table en bois ornées de belles vaisselles aux motifs orientaux. En guise de menu, un morceau de cuir sur lequel sont écrits le nom des plats en caractères calligraphiés.

Une entreprise familiale

Que ce soit en cuisine ou en salle, toute l’équipe fait partie de la même famille. Les fils au service, les filles en cuisine et à la caisse, chacun à son poste et toujours avec le sourire.

La tradition culinaire

Le secret de la Tanjia réside principalement dans le dosage des ingrédients mais surtout dans le mode de cuisson. Et pour ce faire, le propriétaire du restaurant a fait construire différents fours : Un four à cendre pour la tanjia, un four à pain et grillades et trois four à Méchoui dans lesquels rentre tout entier le mouton.

Au menu

Pour vous mettre en bouche, avant que votre commande ne vous soit servie, vous recevrez un large assortiment de salades marocaines composé de tomates confites, concombre râpé, aubergine grillée… Si le vendredi, il y a foule à Dar Tanjia, car tout le monde veut savourer le délicieux couscous royal à 45 Dh, les autres jours, les habitués y vont pour savourer l’une des Tanjias proposées : viande, poulet ou poisson. Dans la liste des plats populaires qui font sensation, on retrouve la fameuse rfissa, ou encore les tripes et les kor3in (les pieds de boeuf à la marocaine). Plus élaborées, les tajines marient les saveurs, à l’image du coquelet aux abricots secs et aux amandes, ou du tajine de boeuf aux pruneaux. Mais l’une des grandes stars de la carte, (lorsqu’il en reste, mieux vaut réserver) reste le Méchoui de mouton, cuit ici comme nulle part ailleurs à Tanger.

Si la carte ne compte qu’une dizaine de suggestions, la brigade de cuisine est prête à relever tous les défis et à vous préparer vos plats préférés si vous pensez à commander quelques heures avant de venir.

septembre 12, 2018 / par / dans
Le Simple Club

Le Royal Golf de Tanger est une véritable institution patrimoniale, première du genre ayant poussé sur le sol marocain en 1914. Un sanctuaire naturel et verdoyant à quelques minutes à peine des embouteillages d’Iberia, nous offrant toute la quiétude nécessaire pour apprécier dignement les tapas et petits plats que nous a concoctés le chef du Simple Club, la nouvelle table du golf.

Lorsque l’on franchit le portail du golf, il y a ce sentiment de privilège, presque d’honneur, que de pénétrer dans ce lieu mythique et luxueux où se pavanaient dans leurs habits d’apparat, ces grands messieurs et leurs coquettes du siècle dernier. Une fois sur le parking, on prend un malin plaisir à se garer en quelques secondes, loin de tous ces sabots du centre ville qui ne rêvent que de nous gâcher notre fin de soirée.

Simple et de bon goût

Le naturel au travers le bois omniprésent dans la décoration, est sans nul doute la source de l’inspiration de ces espaces tendances et chaleureux. La salle du bar est une invitation aux retrouvailles conviviales entre amis et aux bons plans de dernière minute. La salle du restaurant s’articule en un immense open space, où quelques canapés design font face à une cheminée, qui, à elle seule, suffit à réchauffer l’ambiance. Sur les flancs, une véranda donne l’impression de manger dans une bulle au milieu du parcours. De l’autre côté, la terrasse est ouverte sur la nature, de jour comme de nuit, pour profiter un maximum du climat estival et d’une atmosphère apaisante.

En plein coupe du monde, il est toujours agréable de commencer la soirée au bar, sur une chaise haute, à profiter des dernières minutes de la seconde mi-temps sur un écran géant.

Un cocktail exotique ou un spiritueux de grand âge se complètent avec une large sélection de tapas aux origines diverses, voguant à travers le pourtour méditerranéen. Des tapas classiques, connues de tous les espagnols, aux petites verrines de foie gras à la française, en passant par les fromages italiens… Il y a de quoi se partager un encas frugal au mille saveurs.

Une demi-douzaine d’entrées, tout autant de desserts et le double de poissons, viandes et quelques spécialités du chef suffisent à composer cette carte, simple, mais savamment élaborée. Un tour d’horizon qui ne peut cacher ses influences françaises, agitant l’étendard de la cuisine de bistrot, tant appréciée de tous les gourmands. On y trouve tous ces petits plats que l’on aime tant retrouver sur les cartes des restaurants parisiens. Des recettes devenant rares mais toujours célèbres, parfois revisitées par la brigade, font du menu un enchantement pour les nostalgiques des assiettes gourmandes. Osso bucco ou tartare de bœuf, poissons à la plancha ou risotto au homard, il y a de quoi faire frémir les papilles d’enthousiasme. Et pour le dessert, c’est du même ordre, pourquoi faire compliqué, quand on peut faire simple et bon, à l’image de la tarte aux pommes caramélisée évocatrice de mille et un souvenirs.

juillet 12, 2018 / par / dans
Takai : Haute Gastronomie Japonaise

Si vous êtes amateurs de sushis tangérois et même de toute la région, ne perdez pas une minute de plus et empressez-vous de découvrir cette nouvelle adresse qui se place d’ors et déjà au dessus de toute la concurrence.

Iberia, quartier calme et cuisine gourmande

Situé en contrebas de la mosquée Mohammed V, en direction de Dradeb, dans la ruelle faisant l’angle de TLS contact (pour les visas de France), il semble que ce quartier soit le nouveau quartier branché pour une pause gourmande. L’intérêt clairement établi dans le calme du voisinage et sa facilité d’accès, Takai nous offre, de surcroît, une sublime salle de restauration et d’ici peu de temps, une grande véranda bordant tout le restaurant pour profiter un maximum des beaux jours.

Simple et de bon goût

L’atmosphère se conjugue en un subtil mélange sobre et raffiné dont les formes, lignes et couleurs sont évocatrices de la culture nippone. Confortablement installé, vous apprécierez sûrement l’harmonie de cet espace indéniablement zen. À l’étage, perchée sur sa mezzanine, la brigade office avec transparence sous les yeux de tous les curieux souhaitant juger de la qualité ou de la dextérité des chefs.

Un visa pour l’Asie

Takai va vous surprendre avec une fraîcheur sans pareille et des créations audacieuses qui raviront votre palais. Ne se limitant pas qu’au Japon, le menu est un étendard pour toute la gastronomie asiatique.

Ouvrez-vous l’appétit avec un Tataki de saumon aux graines de sésame ou bien une soupe aux fruits de mer à moins que vous ne cherchiez à retrouver les saveurs d’un succulent Tataki de saumon aux graines de sésame. Un autre bon choix reste sûrement les crevettes frites en tempura  ou les rouleaux de printemps.

À partir de là, la carte étant très visuelle, vous risquez de vouloir absolument tout commander… Les raviolis vapeurs, servis dans les boîtes de cuisson typiques feront sensation à moins que vous ne préfériez opter pour quelques brochettes ou encore des asperges grillées au gingembre…

Le sushi haut de gamme

Autant vous prévenir tout de même avant, on est loin du « sushi cheap », autrement du

« sushi pizza » bas de gamme que vous auriez déjà goûté à Tanger… Nigiri, sashimi, temaki, maki, donburi, gunkan et tous les spring et california rolls ne sont que pur bonheur pour les papilles. Les classiques sont tous là, avec en plus les nombreuses créations du chef qui vous surprendra sûrement par sa recherche et ses déclinaisons gourmandes, où poissons et crustacés, fruits et légumes, s’amoncellent le plus souvent autour de fins grains de riz parfaitement cuits.

Livré ou à emporter

Dans sa ligne de conduite prônant un goût pour les bonnes choses, les emballages pour les commandes vers l’extérieur sont superbes, à tel point que c’est à regret qu’il soit à usage unique.

juin 12, 2018 / par / dans
Restaurants orientaux

Pour un repas vite fait bien fait qui change de l’ordinaire, nous vous proposons 3 nouveaux lieux s’étant ajoutés, il y a peu de temps, à la liste des adresses gourmandes de Tanger. Envie de changer de styles et de goûter aux saveurs épicées du lointain orient ? Vous avez le choix entre la cuisine syrienne, indienne ou libanaise.

Au Petit Liban

Cuisine libanaise

Situé à un pas et demi de la Place des Nations, Samir vous accueille avec le sourire dans son Petit Liban. Installé dans un petit local avec une mezzanine sympathique pour recevoir les petits groupes, on y vient surtout pour ce qu’on y mange. Si vous êtes amateur de chawarma, poulet ou viande, c’est déjà une excellente adresse à retenir ; mais si vous appréciez les petites assiettes libanaises, c’est incontournable. Fromage frais au romarin, taboulé, falafel, fatayer, babaghannouj et beaucoup d’autres mets sont à la carte.

Sarayah Food

Cuisine Indienne

Bien caché dans sa petite ruelle du centre ville, non loin du cinéma Roxy, il faudra vous laisser guider par les parfums enivrants de la gastronomie indienne. Bien que la décoration ultra-moderne laisse clairement apparaître qu’il s’agit d’un fast food moderne, la qualité et les saveurs sont au rendez-vous, et pour ça, le riz basmati ne trompe pas. Optez pour un petit wrap au poulet tikka, ou un poulet entier sauce tandoori (à 75 Dh), quelques samossas ou un petits plats en sauce… Les épices vont vous enthousiasmer les papilles.

Abou tayssir

Cuisine Syrienne

Goûtez aux petits plats du chef Aboutaissir qui officie quotidiennement derrière les fourneaux et s’empresse de préparer votre commande. Déjà inspiré par son pays d’origine, il a maintenant rejoint le pays maternel de son épouse. Initialement installés rue du Mexique, ils sont désormais face au Cinéma Alcazar. Falafel, plat kebba (25 Dh), soupe de lentilles corail, baba hamous et plein d’autres spécialistes se dégustent sans faim, le tout à emporter, sur place, ou sur le pouce comme le sandwich falafel à 10 Dh, ravitaillement idéal entre le Grand Socco et la Kasbah. Ne manquez pas le plat du jour, chaque jeudi, ou encore les glaces artisanales du chef, faîtes à la main.

avril 12, 2018 / par / dans
Le 32 restaurant

C’est la nouvelle adresse immanquable pour tous les gourmets souhaitant s’offrir un doux moment culinaire à Asilah. Clairement affiché, sur l’avenue face à la baie, le rez-de-chaussée de cet immense appart hôtel proposant 32 logements, a été aménagé en un restaurant gastronomique.

Ayant quitté la chaleur marrakchie, pour profiter de la douceur de vivre de la petite cité portuaire, Marie et Laurent ont ouvert un lieu haut de gamme, alliant bon goût visuel et gustatif.

La décoration claire et épurée est signée Marie. Elle a fait preuve d’un certain raffinement quant au choix du mobilier comme pour chaque petit objet. Les tables, largement espacées, offrent une intimité et un confort très appréciable. Un magnifique bar, ainsi qu’un espace lounge avec de confortables fauteuils, sont à la disposition des clients souhaitant siroter un verre avant de passer à table.

En cuisine, caché derrière ses fourneaux, le chef Johan, ayant fait ses classes en France, il exerce son art avec passion. Il a composé le menu du restaurant, piochant dans les grands classiques de la gastronomie française et méditerranéenne, qu’il se permet de réviser audacieusement à sa sauce.

Commençons une mise en bouche avec quelques petites huîtres à assaisonnées d’une vinaigrette aux câpres. En entrée, nous optons pour une vitello tonnato, une sorte de rosbif avec une mayonnaise au thon, salade verte et tomates, à la fois copieux et succulent. Pour un repas plus léger, le ceviche de poisson, légumes croquants, agrumes et herbes aromatiques émoustillera vos papilles.

Côté poisson, nous avons opté pour un croustillant de lotte teriyaki servi avec son riz basmati et ses légumes croquants acidulés. Et si vous êtes plutôt viande, n’hésitez pas à faire confiance au chef en commandant un filet de bœuf et sa sauce bordelaise. Finement assaisonné, cuisson parfaitement maîtrisée, et présentation digne de plus grandes tables gastronomiques, vous ne serez pas déçu de votre choix.

En dessert, là aussi le chef va vous surprendre. Pour finir sur une touche légère, optez pour les boules de sorbet au fruit de Marie, a accompagné d’un café ou dame digestif. Plus riche en sucre et en calories, le mille-feuille vanille et praliné se dévore en une bouchée.

Si vous ne désirez pas manger à table, où que vous ne souhaitiez que prendre un verre, une sélection de finger food vous sera proposée au lounge ou au bar : Ardoise de fromages d’ici et d’ailleurs, jambon à la découpe, nems ou crevettes pil-pil…

Menu du jour à partir de 130 dirhams

Entrée plat ou plat dessert à 130 dirhams et entrée plat dessert à 160 dirhams vous sont proposés tous les midis au restaurant pour un déjeuner rapide, gourmand et peu coûteux pour découvrir les délices de ce nouveau restaurant à Asilah.

Vous l’aurez compris, vous aurez au moins 32 bonnes raisons de réserver votre table lors de votre prochain passage à Asilah.

février 12, 2018 / par / dans
Spirito : La table des carnivores insatiables

Ouvert depuis peu à Nejma, derrière l’hôtel Oumnia Puerto, le Spirito est un restaurant familial aux allures de club lounge ultra branché. Spécialiste de la viande de qualité, il vous promet de manger l’un des meilleurs boeuf halal de votre vie, en provenance directe d’Argentine.

Ouvert 7j/7 24h/24

L’immense salle de restaurant, sur deux étages, offrira suffisamment de calme pour un repas romantique comme pour un déjeuner familial ou bien un dîner entre amis noctambules à la sortie de discothèque. Les murs sont parés de marbre et de luminaires de styles baroques s’accordant parfaitement avec les sièges confortables qui contrastent par leurs teintes sobres.

Du portier aux serveurs en passant par le chef espagnol et sa brigade, tous oeuvrent corps et âmes à ce que la clientèle sélect du restaurant parte comblée et rassasiée.

Prenez place et laissez-vous séduire par une petite collation sans alcool, mojito fraise par exemple, avant de passer votre commande.

La carte de part sa taille annonce déjà les proportions. Parmi les différents plats proposés, nous optons pour un menu exclusivement carnivore. En entrée, nous choisissons donc une salade Tex Mex, à base de légumes et émincé de boeuf, ainsi qu’un délicieux carpaccio de boeuf, en provenance de l’autre côté de l’Atlantique. Car parmi les nombreuses pièces bovines proposées, le solomillo, la picanha et le carpaccio font un long voyage avant d’arriver dans votre assiette, contrairement aux autres, produites au Maroc. Reconnu comme figurant parmi les meilleures viandes du monde pour leur tendreté incomparable, les viandes argentines servies respectent le rite halal et arrivent par avion chaque semaine.

En plat principal, beaucoup de délices s’offrent à vous à des prix très abordables, comme des brochettes de poulet ou des hamburgers à moins de 40 Dh. Bien que les viandes argentines, le chateaubriand, ou encore le poulet fumé et les côtelettes d’agneau semblent très alléchantes, notre appétit gargantuesque ne peut faire abstraction de la côte de boeuf de 750 g. La commande faîte, le serveur nous apporte un couteau de boucher à faire froid dans le dos. Braisée au feu de bois, elle vous sera servie sur une planche à découper, accompagnée des garnitures de votre choix : frites, purée de patate douce, à l’orange semble-t-il, ou quelques légumes vapeurs… ainsi qu’une sauce maison au choix : roquefort, poivre, champignon… C’est le bonheur de tous les bons mangeurs.

En dessert, là encore, tout est fait maison. Le chef pâtissier propose chaque jour de délicieuses douceurs sucrées allant du tiramisu aux tartes aux fruits et gâteau au chocolat, pour conclure le repas par une note plus légère.

  • Portier
  • Clientèle sélect
  • Vente à emporter services en assiette
  • Cuisine ouverte hygiène irréprochable
  • Super équipe d’une quinzaine souriant
  • Tiramisu maison
  • Mille feuilles
  • Crème brûlée
  • Déco Pierre et marbre
  • Chaises et sièges de style baroque noir et blanc confortables
  • Lumineux et cosy
  • 2 au choix parmi de nombreux accompagnements et frites maison
  • Alberto chef espagnol
  • La patronne, tangeroise bien connue
  • S’affaire à la bonne réputation de son restaurant
  • Élégance et bon goût
  • Sur place ou à emporter
  • 3 pièces de boeuf argentin halal  :
  • solomillo, picanha, carpaccio
  • Local
  • Côte de boeuf de 750g
  • Châteaubriant
  • Poulet fumé
  • Côtelettes d’agneau
  • Brochettes de poulet a partir de 40 dhs avec 2 accompagnements
  • Magret ou foie gras, moelle selon suggestions du chef.
  • Accueil sympa
  • Idéal pour meeting et réunion avec salle de 60 personnes privatisable à l’étage
  • Menu enfant à 39 dh
  • Restaurant sans alcool, familial, 100% halal
  • Menu du 24 et 31
  • Avec chanteur animation live
  • Parking en face
  • Livraison à domicile partout à Tanger, en assiette
décembre 13, 2017 / par / dans

Suivez Tanger Pocket sur Facebook

Un p'tit Like s'vous plait


This will close in 6 seconds

Traduction