Mouna Fassi Fihri Designer

D’où venez-vous ?

Je suis originaire de Fès, et c’est justement de là que me vient cette sensibilité pour l’artisanat. J’ai eu l’occasion, étant petite, d’observer tout cela lorsque je me rendais chez mon grand-père qui vivait dans la médina. Je m’eclipsais discrètement pour aller flâner avec attention chez les artisans. J’ai fait plus tard un master en finance à Aix-en-Provence, avant de rencontrer mon époux, architecte tangérois que j’ai suivi jusqu’ici.

Comment vous est venue l’envie de faire du design ?

C’est une passion. Je pense que les passions ne s’expliquent pas et que si on ne les exprime pas, on meurt. Déjà, haute comme trois pommes, je détournais les objets, comme les cuillères en bois de ma mère que je peignais et transformais en porteclés.

Qu’est-ce qui vous inspire ?

Tout ! C’estàdire que j’interprète tout ce que je vois et le traduit dans mon imaginaire. J’ai besoin d’être en connexion avec mon être. Me sentir posée, centrée, ressentir une certaine sérénité.

Comment définir votre style ?

C’est du marocain contemporain moderne. J’aime l’idée de réfléchir les choses. Je cherche à innover, faire évoluer les formes dans le domaine artisanal pour le remettre dans l’air du temps.

Quelle est la création que vous préférez ?

Je le aime toutes. Mais j’aime bien quand je tourne le meuble en dérision et lui donne une dimension humaine, une émotion.

Comment introduisez-vous l’identité marocaine dans vos créations ?

Il y a de grandes lignes dans l’identité marocaine qui ont toujours été là, comme la mosaïque par exemple ; certaines formes et matériaux demeurent immuables. J’intègre des éléments comme le tissu ou le zellige dans mes créations contemporaines, juste pour montrer que le Maroc n’est pas loin. Cela apporte la dimension humaine de l’artisanat à mes meubles.

Quels matériaux aimez-vous travailler ?

J’aime le tissu parce qu’il propose une infinité de possibilités, couleurs, textures… J’éprouve presque un rapport sensuel avec lui. Mais j’aime aussi beaucoup le bois, pour sa force et ses origines.

Quels sont vos projets ?

En ce moment, j’expose durant cinq mois à la Galerie H, du Groupe Holmarcom, à Casablanca. Ce sont de grands mécènes qui aident beaucoup l’artisanat et la création marocaine. Je serai également présente lors du salon de l’artisanat de Casablanca, Minyadina, début décembre.

 

Post Author: Tanger Pocket

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *