Joaillerie

img_0417-copieDepuis toujours, la bijouterie artisanale marocaine jouit d’une réputation bien établie sur le marché local. Peu gourmande en main-d’œuvre, la bijouterie artisanale affiche une productivité 5 fois supérieure à la moyenne du secteur artisanal. Les bijoux se divisent en deux catégories, dites citadines et rurales. Les premiers sont généralement en or finement ciselé de motifs et ornés de pierres précieuses : émeraude, diamant…

img_0413Les ruraux sont généralement en argent émaillé et arborent des motifs berbères. L’artisan travaille d’abord un filigrane aux motifs géométriques ou floraux qu’il va par la suite graver et découper manuellement, avant de procéder à une soudure des différents éléments au besoin. Les gemmes, telles que les mélanites, le cobalt, ou l’ambre, sont généralement importées à l’état brut avant d’être polies dans l’atelier, jusqu’à l’obtention de la forme désirée.

 

100escales_ekremer__maroc_marrakech_fabrication_marquepages_sculpture_2015_2-copie

 

Post Author: Tanger Pocket

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *